Les troubles respiratoires du sommeil sont à l’origine de manifestations cliniques polymorphes, concernant de nombreuses spécialités médicales.

En cardiologie, les apnées du sommeil aggravent les maladies cardiaques et peuvent également être à l’origine de symptômes d’appel qui amènent à consulter le cardiologue.
La médecine générale est particulièrement concernée par cette pathologie au travers des plaintes diverses des patients apnéiques. Les médecins généralistes ont un rôle majeur dans le dépistage de cette pathologie extrêmement prévalente.
Les ORL et le ronflement, les pneumologues et les maladies respiratoires intriquées, les endocrinologues et le diabète, les psychiatres et la dépression…

La liste des manifestations cliniques d’un sommeil fragmenté est longue et restera incomplète tant que les spécialités ne prendront pas en considération les troubles du sommeil dans la prise en charge de leurs patients.

Ainsi, la médecine du sommeil est une pathologie transversale au travers de nos spécialités qui nous réapprend à travailler ensemble, avec la participation indispensable des paramédicaux.